Atelier d'écriture : le comédien à l'école du slam


Proposé par Luc Baba

Quoi ?

Création de textes à slamer, et passage au micro. L’objectif principal de l’atelier sera d’identifier tout ce que la parole offre de richesses pour s’exprimer en 3 minutes dans un texte personnel, sans accessoires ni mise en scène.
Méthode : une présentation illustrée des origines et de l’évolution du slam servira de préambule, pour la compréhension de ce terme, de ce qu’il suppose. Un travail sera proposé autour des sonorités, du plaisir des mots et des jeux que la parole offre, de la présence consciente du moi dans l’écrit mais aussi dans l’expression corporelle, la voix, le visage. L’approche sera ludique, accompagnée de supports divers : objets, images, enregistrements sonores.

Le sens de l’atelier de slam

« La première tâche de tout atelier consiste à rappeler qu’il n’existe pas une écriture, c’est-à-dire qu’il existe autant de styles qu’il existe d’auteurs potentiels. La langue est un outil que l'on maîtrise suffisamment, en général, pour se faire comprendre et raconter une histoire. Le reste tient dans le plaisir d’aller au-delà, de se révéler à soi-même.

L’écriture me semble la plus belle solitude, et quand on met ensemble autour d’une table des solitudes qui ont une voix à donner, il y a autant à recevoir.

Quant à l’état d’écriture, il permettra de se connecter au monde où l’on vit, ainsi qu’aux mondes qui vivent en nous. Cet état demande un « lâcher prise », un abandon, une forme de méditation, une confiance aussi. En soi, et en l’écriture.

Alors, quel que soit le profil de l’auteur, une chose est évidente : il ne s’agit pas de trouver des mots, mais d’entrevoir un chemin plutôt clair où les mots pourront venir à leur aise. Il s’agit également de comprendre que l’écriture porte parce que nous sommes porteurs, d’une vie, d’un regard, d’une voix distincte, et que le travail est en cela un travail de vie, de positionnement, de regard. Je vois comment je me situe au monde, et qui je choisis d’être.

L’atelier permet également de « cadrer le temps » et d’offrir un espace de travail propice à la création et à l’expression.

Je dois préciser ici que le « slam » n’est pas une technique. C’est un moment et un espace où se dire librement, c’est la démocratisation du texte, une scène ouverte, sans règles de forme ni de fond.  Ce que le slam peut apporter au comédien, c’est une exploration de soi, de la matière des mots et du texte, en toute liberté, une conscientisation de ses propres forces dans la parole et l’écriture livrées à une présence pure et brève, face au public. » (Luc Baba)

Animateur

Luc Baba, écrivain, auteur de 25 ouvrages, (romans, recueils poétiques et nouvelles), comédien, animateur d’ateliers d’écriture et chanteur. Il a découvert le slam dans les salles de Liège où il a remporté plusieurs tournois, se qualifiant pour le prestigieux « Slam United » à Paris. Il a animé de nombreux ateliers de slam, en Belgique, en France et en Allemagne, parmi eux les ateliers internationaux de la Biennale de Poésie de Liège.

Où et quand ?

  • A la Courte Echelle, rue de Rotterdam 28 à 4000 Liège (plan)
  • Les samedis 4, 11 et 18 décembre 2021, et le samedi 15 janvier 2022, de 14h à 16h30

Coût ?

  • 50€ pour les membres ALTA/ANTA/ABCD/ACTH
  • 70€ pour les non-membres

Infos et inscriptions ?

  • Par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Paiement au numéro de compte ALTA : BE33 0688 9383 7546
  • Communication de paiement : NOM prénom - Stage décembre 2021

Attention !

Participation validée après inscription et paiement
Présence obligatoire durant l'entièreté du stage (une attestation vous sera remise en fin de session)

© 2019 ALTA asbl | Avec le soutien de la Province de Liège (section Culture), de la FWB et de la FNCD | Admin