La diction : de la forme à l'articulation


Proposé par Luc Longton

Quoi ?

[ Métre Corbeau sur un arp’ perchéil
Tenait dans sau bec ain fromâch !
Métre renard par l’audeur alllllléchéil
Lui tint à peu près ce langâch !]

Cet extrait du « Corbeau et du Renard » est écrit ici de manière à faire entendre certains sons.  On reconnaitra, bien sûr, un type d’accent de chez nous !

Lorsqu’on est amené à parler en public (discours, épreuve orale, Théâtre, communication), le fond autant que la forme de notre discours sont importants.

Nous allons nous intéresser à la « forme » du discours, pas tant dans sa structure, mais bien dans l’articulation des sons !

En effet, lorsqu’il s’agit de parler en public, il est bon de se faire entendre correctement, de se faire comprendre : si les auditeurs « commentent » l’accent ou l’articulation de celui qui parle, ils n’écoutent pas correctement le fond du discours, ils perdent le sens. C’est aussi le cas si le « diseur » n’articule pas correctement.

Il ne s’agira nullement de vous faire perdre votre accent, car comme le dit ce poète :

[…]
Emporter de chez soi les accents familiers,
C'est emporter un peu sa terre à ses souliers !
[…]
Lorsque, loin du pays, le cœur gros, on s'enfuit,
L'accent ? Mais c'est un peu le pays qui vous suit !
C'est un peu, cet accent, invisible bagage,
Le parler de chez soi qu'on emporte en voyage !
C'est pour les malheureux à l'exil obligés,
Le patois qui déteint sur les mots étrangers !
Avoir l'accent enfin, c'est, chaque fois qu'on cause,
Parler de son pays en parlant d'autre chose !...
Non, je ne rougis pas de mon fidèle accent !
Je veux qu'il soit sonore et clair, retentissant !
Et m'en aller tout droit, l'humeur toujours pareille,
En portant mon accent fièrement sur l'oreille !
[…]

Extrait de L'Accent, un poème de Miguel Zamacoïs (1866-1955)

Nous prendrons conscience de notre accent pour mieux en jouer.

Nous allons voir les règles qui régissent le français parlé : l’accent tonique, l’accent d’insistance, l’articulation ; la prononciation des voyelles, des semi-voyelles et des consonnes.

Nous travaillerons l’articulation par des exercices spécifiques : art-ti-cu-ler et pas nécessairement PARLER PLUS FORT !

Et nous terminerons par les règles qui régissent la poésie classique : la versification, les alexandrins, le « e muet ».

« Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches et archi-sèches ? ».

Animateur

Luc Longton, comédien, metteur en scène et professeur à l’Académie Royal César Franck de Visé (cours de déclamation et d’orthophonie).

Où et quand ?

  • A la Courte Echelle, rue de Rotterdam 28 à 4000 Liège (plan)
  • Les samedis 2, 9 et 16 octobre, de 10h à 13h

Coût ?

  • 45€ pour les membres ALTA/ANTA/ABCD/ACTH
  • 65€ pour les non-membres

Infos et inscriptions (limitées à 10 personnes) ?

  • Par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Paiement au numéro de compte ALTA : BE33 0688 9383 7546
  • Communication de paiement : NOM prénom - Stage octobre 2021

Attention !

Participation validée après inscription et paiement
Présence obligatoire durant l'entièreté du stage (une attestation vous sera remise en fin de session)

© 2019 ALTA asbl | Avec le soutien de la Province de Liège (section Culture), de la FWB et de la FNCD | Admin